jeudi 29 avril 2010

Lettre aux signataires de Jcall

Comme vous tous, j'ai appris avec consternation l'existence de la pétition Jcall adressée à l'Union européenne pour faire pression sur l'Etat d'Israël d'accepter une "solution raisonnable au conflit". On nous fait part que des signatures aussi célèbres et prestigieuses que celles de Bernard-Henri Lévy, Alain Finkielkraut, Boris Cyrulnique, Georges Bensoussan, de personnalités réputées "sionistes", ont été apposées sur cet appel. Cela en a rajouté à notre indignation. Ci-après, la lettre que j'ai rédigée à leur attention.


Signataires de Jcall,


On ne peut pas vous demander de ne pas avoir l'approche que vous adoptez sur la situation en Israël, mais de quel droit vous, intellectuels juifs, vous vous adressez à l'Union européenne pour faire pression sur nous? Nous qui assumons la vie en Israël et ce tout qu'elle requiert et nous apporte aussi. Aucun d'entre vous n'est prêt à payer le prix pour être Israélien, et vous demandez aux Nations d'Europe de nous faire le bras de fer pour nous imposer la solution que vous estimez la plus raisonnable, sous le prétexte que vous aimez Israël? Je ne remets pas en cause que vous croyez vouloir le bien d'Israël, mais quand vous dites aimer Israël, permettez-moi d'en douter. Aimer Israël cela consiste aussi à respecter la population de ce pays dans toute sa diversité d'opinions et d'origines, et ses choix également. Aimer Israël, ce n'est pas enfermer ce pays dans ce qu'on souhaiterait qu'il fut tout en n'y participant pas d'autre part.

Vous allez me dire que beaucoup de gens en Israël pensent comme vous signataires de Jcall. C'est tout à fait vrai, mais le débat ne porte pas sur le bien fondé de la formule de solution au conflit que vous prônez dans cet appel. Alors oui, entre nous, Juifs de toute tendance, nous pouvons, nous devons dialoguer et discuter de ces choses. La question ne repose pas sur le débat ou non débat entre nous. Ce débat existe, il est houleux même, mais ce n'est pas cela qui est remis en cause ici.

La question est: comment "juivement" parlant, vous croyez-vous en position morale de vous adresser aux Nations pour nous faire pression, et pour annuler par là-même ce que le peuple de ce pays dans toutes ses composantes décide pour lui-même?! Si tant est que vous vous considérez comme faisant encore partie de ce peuple, le peuple juif. En bon hébreu, dans une attitude de conscience juive, c'est pratiquement de la trahison de vous servir des goyim pour nous forcer la main. (goyim signifiant en hébreu "Nations" et non pas "non juifs"). Comme si les Nations n'attendaient que vous leur donniez le feu vert pour faire pression? Pratiquement toutes les solutions et mesures que nous adoptons ces dernières décennies nous sont imposées au forceps par les pressions étrangères.

Les implications de vos signatures sur cet appel sont très graves. Votre initiative signifie aux yeux du monde entier que les Juifs d'Israël sont incapables de décider par eux-mêmes et que leur système de délibération par débat public et par élection au sein de la société israélienne n'a aucune valeur en soi. En d'autres termes que l'Etat d'Israël est une fiction politique. Comment à des intellectuels aussi brillants, qui savent réfléchir aux implications de leurs prises de position, cela a-t-il pu échapper? J'aurai tendance à croire que cela ne pouvait pas ne pas vous échapper et que cela atteste de votre arrogance envers les Israéliens "mal fagotés" et "mal dégrossis" que nous sommes à vos yeux.

Mis à part le mépris et la condescendance indigeste d'une telle attitude, cela veut dire que le peuple juif n'est toujours pas mûr à être souverain de son destin sur sa Terre, et par conséquent, qu'il est toujours inapte à l'Indépendance nationale. Voilà ce en quoi induisent vos signatures sur l'appel Jcall. Vous signataires, vous ramenez le peuple d'Israël à sa situation antérieure au 14 mai 1948, avant la Déclaration d'Indépendance de l'Etat d'Israël par David Ben-Gourion. C'est-à-dire à une réalité dans laquelle le peuple juif doit être parrainé par les Nations du monde, par un mandat britannique ou "obamique" et où les décisions le concernant sont prises ailleurs, par d'autres, à l'ONU, par le "Machin". Une conjoncture où le peuple juif est relégué au stade de lobbyiste de communauté juive. En d'autres termes, les concepts de souveraineté, de gouvernement, de nation, ne sont pas applicables pour le peuple juif en Israël. C'est d'ailleurs ce que prétend le monde arabo-musulman, mais c'est déjà un autre débat. La convergence d'attitudes cependant qui, a priori, n'ont rien à voir l'une avec l'autre, ne pouvait pas ne pas être relevée.

C'est cela le post sionisme qui n'est rien d'autre que de l'antisionisme recyclé! Le peuple juif ne peut être qu'un agglomérat fragmenté d'individus organisés en communautés dispersées prêchant on ne sait quelles valeurs juives. Les mieux intentionnés seraient disposés à octroyer à la "Communauté juive de Palestine" une sorte d'autonomie administrative et de la laisser disposer d'une milice d'autodéfense, mais pour les grandes décisions, ce sont les autres qui doivent les prendre. Dans notre cas, vous les intellectuels juifs d'exil en concertation avec les dirigeants des nations qui échafaudez les modalités territoriales et géopolitiques d'existence aux indigènes hébreux que nous sommes.
C'est cela à quoi mène votre initiative. C'est ce que vous affirmez en clair à Obama, à Poutine, à Sarkozy, à Gordon Brown, à Angela Merkel et par onde de choc, aux nazislamistes comme Ahmanidjad, Assad, et autres postiches de tyrans arabo musulmans qui n'attendent que le moment propice pour nous exterminer. Dans les réunions d'évaluation stratégique aux ministères de la guerre syrien et iranien, vos diatribes ne peuvent que les encourager. Moi à leur place, je me frotterais les mains de satisfaction: "des Juifs de premier plan et réputés "solidaires d'Israël" font pression sur la Communauté internationale pour que l'Etat d'Israël se conforme au diktat étranger". Très fort votre initiative!

Est-ce que le fait que vous êtes tous encore empêtrés dans une réalité existentielle d'exil aurait à voir avec cette dérive? Je n'irai pas jusque là, mais c'est pire. Sans vouloir trop rentrer dans ce débat, je dirai que c'est surtout le fait que vous n'envisagez pas de lier votre destin, votre sort, votre existence à celui d'Israël, le peuple et son Etat, dans un avenir quelconque.

Cette initiative ne fait donc pas seulement l'objet d'un désaccord ou d'une simple controverse politique entre vous et nous. Si ce n'était que cela, soit. Pour nous, c'est dans le pire des cas un drame de plus, mais pour vous, c'est une tragédie. Pourquoi une tragédie? Parce que vous démontrez par là même que le destin d'Israël en dernier ressort doit se décider ailleurs, par d'autres, pas par les Juifs d'Israël. C'est la pire des fautes d'identité que l'on puisse commettre envers soi-même en tant que Juif. Cela implique ipso facto que vous vous mettez en dehors du peuple juif. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que cela arrive dans notre histoire. Ce n'est pas moi qui vous condamne à quoi que ce soit, c'est vous qui vous êtes vous-mêmes condamnés à vous mettre en dehors, à ce que votre destin bifurque de celui de l'ensemble de notre peuple, en Israël et en exil pour qui l'Etat hébreu est l'ancre et de son identité, pour qui la Terre d'Israel, c'est la maison et pas seulement une idée. Peut-être parce que vous n'avez pas suffisamment réfléchi aux implications de cette option de cosmopolitisme qui est grosso modo le choix identitaire commun à vous tous signataires?
Alors bien sûr, toutes les ouvertures de retour, de repentir dirait-on dans un langage religieux, sont peut-être possibles. Bien que ce ne soit pas de religion qu'il s'agit, c'est beaucoup plus grave et crucial que cela. Ce n'est donc pas en lisant les Psaumes, ou en adoptant des attitudes pieuses, de tartufferie dirait-on en français, que cela se répare.

Mais j'ai l'impression que ce message est inaudible pour vous, voir incompréhensible, parce que je parle juif même si je le dis en français, et vous, vous parlez français même quand vous voulez parler juif. C'est probablement ce fossé qui se creuse depuis longtemps et dont nous ne prenons acte que maintenant. Un fossé qui risque de devenir infranchissable, comme la semaine dernière lorsque les liaisons aériennes ne pouvaient plus se faire entre Israël et l'Europe justement pendant les festivités de Yom Haatsmaout, la Journée de l'Indépendance d'Israël - nous peuple d'Israël en Israël en tant que Nation liée à sa Terre d'un côté, et vous à concocter cet appel au sein et avec le reste des Nations. Ce n'est pas nouveau dans la très longue Histoire d'Israël. D'ailleurs, ces choses-là, ça se lit et ça s'étudie.

Méir Ben-Hayoun

37 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonsoir,
Les juifs de France veulent aider. Simplement aider. Quand des amis déraillent et colonisent un autre peuple, on ne peut pas laisser faire. Les acts des israéliens affectent tous les juifs de part le monde. On ne peut pas rester silencieux ! Ces massacres et occupations doivent cesser.

Anonyme a dit…

Quand je lis "ces massacres et occupations doivent cesser" sous une plume, de surcroît, juive, je me pince en espérant me réveiller d'un cauchemar...

kako45 a dit…

pouvez-vous confirmer que parmiles signataires de Jcall figurent B.H.L et Alain Frinkielkraut?
Si tel est le cas ces deux éminents philosophes ne pourraient plus prétendre etre la voix,meme d'une minorité,de la communauté juive de France qui soutient inconditionellement l'Etat d'Israel

kako45 a dit…

pouvez-vous confirmer que parmi les signataires de Jcall figurent B.H.L et Alain Frinkielkraut.
Si tel est le cas ,ces eminents philosophes ne pourraient plus prétendre s'exprimer au nom ,ne serait-ce d'une partie de la communauté juive de Francecar cette communauté soutient inconditionellement l'Etat d'Israel

Anonyme a dit…

Il y a des dangers, comme votre position, contre l'existence d'Israël et les intérêts ainsi que la dignité des juifs.

Basta !

Notre parole est dite et notre chemin est choisi : LA PAIX et les droits des palestiniens !

Un juif, digne de ses ancêtres !

Nina a dit…

Monsieur le visiteur,
Si les actes des juifs israéliens vous affectent en qualité de juifs, il vous appartient de vous déclarer désormais comme non-juif.
Vous pouvez le faire, c'est même très juif comme attitude.

Je souscris à chaque ligne du texte de Meïr Ben Hayoun.
Une pression de plus ? Venant de plumes prestigieuses, on nous a déjà fait ce coup il me semble.
Qu'était-ce donc que l'initiative de Genève sinon un moyen absolument pas légitime de ne pas respecter le gouvernement de l'époque démocratiquement élu.

Personnellement, je suis bien plus radicale à l'égard de JStreet et JCall parce que je les sais tenus par une posture de gauche et non par un impératif "sioniste".

Les bons petits soldats de gauche américains qui vont s'engager dans les ONG anti-israéliennes pour saper de l'intérieur le moral du peuple d'Israel, sont légions.

Et bien voilà : seul contre tous. Cela aura eu le mérite d'être clair. Espérons toutefois, que le peuple d'Israel reste clair quant à ses options politiques.

Bravo à vous encore Meïr.

dr peace a dit…

Les juifs de la diaspora ont droit à la parole, tant nous sommes attachés à Israël. Pour beaucoup d'entre nous, les implantations de colonies en cis-jordanie sont effectivement une erreur politique et morale...
MAIS
cette pétition aurait du être adressée à nos frères juifs israëliens, à leur gouvernement
et non à des députés européens qui ne rêvent que d'une seule chose : recevoir la caution d' intellectuels juifs pour organiser par exemple, le boycott des produits israëliens ou d'autres initiatives plus graves encore.
d'autre part, très maladroitement sans intention de nuire, cette pétition semble tenir Israël comme seul responsable de l'echec du processus de paix. Que pense le HAMAS de la paix avec Israël ?
C'est notre droit d'exprimer une opinion mais Israël est un état de droit démocratique. A mon sens ce n'est pas l'aider que de faire appel à une Europe très conciliante envers les pays arabes.
Les juifs français qui vivent en Israël n'ont pas fait circuler de pétition après le score très inquiétant d'un parti fasciste aux dernières élections régionales françaises...

emilie a dit…

Anonyme,

Qu'est ce qui vous permet de parler au nom des juifs de France?
De quels massacres et occupations parlez-vous? je ne comprend pas bien...
Si les actes des israeliens affectent les juifs dans le Monde,c'est par ce que le Monde ne reconnait pas le droit des juifs à disposer d'un Etat.

Malgré tout cet Etat s'est construit et il a propspéré malgré les guerres qui lui ont été déclarées à maintes reprises par les dictatures frontalières.

Les massacres sont commis par les dictatures du monde arabe,non par Israel, seule démocratie de la région, respectant les libertés et la vie humaine.

Alors ceertes, Israel n'est pas parfait, mais aucun état ne l'est encore moins un état qui subit la guerre depuis son existence même.

Les israeliens ne sont pas "des amis qui déraillent", ce sont des frères, qui paient le prix de la guerre pour que nous tous puissions disposer d'une terre le jour où notre terre d'accueil nous rejetera...

Alors non, cher anonyme, vous n'aidez pas, vous ne faites que renforcer l'opposition à l'Etat d'Israel qui est déjà pesante, injuste et insupportable.
Non, vous n'aidez pas, vous ne faites qu'aller à l'encontre des choix de vos frères qui sont en démocratie dans un Etat souverain qui sait être raisonnable sans qu'on de le rappel à la raison. Non, vous n'aidez pas, vous ne faites que décrédibiliser un gouvernement élu qui lutte pour la survie d'un jeune Etat menacé à toutes ses frontières et bien au dela.
Alors si, anonyme, nous vous demandons de rester silencieux parce que votre silence est préférable à votre complicité des détracteurs d'Israel qui sont déjà bien assez nombreux. Merci

Emilie, jeune juive française

emilie a dit…

Anonyme,

Qu'est ce qui vous permet de parler au nom des juifs de France?
De quels massacres et occupations parlez-vous? je ne comprend pas bien...
Si les actes des israeliens affectent les juifs dans le Monde,c'est par ce que le Monde ne reconnait pas le droit des juifs à disposer d'un Etat.

Malgré tout cet Etat s'est construit et il a propspéré malgré les guerres qui lui ont été déclarées à maintes reprises par les dictatures frontalières.

Les massacres sont commis par les dictatures du monde arabe,non par Israel, seule démocratie de la région, respectant les libertés et la vie humaine.

Alors ceertes, Israel n'est pas parfait, mais aucun état ne l'est encore moins un état qui subit la guerre depuis son existence même.

Les israeliens ne sont pas "des amis qui déraillent", ce sont des frères, qui paient le prix de la guerre pour que nous tous puissions disposer d'une terre le jour où notre terre d'accueil nous rejetera...

Alors non, cher anonyme, vous n'aidez pas, vous ne faites que renforcer l'opposition à l'Etat d'Israel qui est déjà pesante, injuste et insupportable.
Non, vous n'aidez pas, vous ne faites qu'aller à l'encontre des choix de vos frères qui sont en démocratie dans un Etat souverain qui sait être raisonnable sans qu'on de le rappel à la raison. Non, vous n'aidez pas, vous ne faites que décrédibiliser un gouvernement élu qui lutte pour la survie d'un jeune Etat menacé à toutes ses frontières et bien au dela.
Alors si, anonyme, nous vous demandons de rester silencieux parce que votre silence est préférable à votre complicité des détracteurs d'Israel qui sont déjà bien assez nombreux. Merci

Emilie, jeune juive française

cécile a dit…

d'une part être anonyme est un manque de courage certain.D'autre part quelle arrogance de dire à Israël Etat démocratique avec des dirigeants élus ce qu'il lui convient de faire!
Qua ces intelligences aillent dire à Obama ce qu'il convient de faire pour garantir Israël , ce serait bien plus utile.

Méïr Ben-Hayoun a dit…

A Kako 45 qui interroge si BHL et Alain Finkielkraut figurent sur la pétition de Jcall, j'ai vérifié cela hier jeudi 29 avril en regardant la liste des signataires consultable sur le site http://www.jcall.eu/

En bas de page, vous pouvez constater qu'il y a à ce stade 2783 signatures et vérifier les noms que vous voulez. Vous aurez des surprises. Je sais d'autre part que certaines personnalités se sont retirées de cette liste dont une femme écrivain à qui j'ai exprimé mon étonnement d'y voir son nom. Si les noms de BHL et de Finkielkraut n'y figurent plus demain ou après demain, c'est qu'ils ont décidé de se désoladariser de cette initiative et ce serait évidemment souhaitable. En tout état de cause, il faut insister à ce que les médias juifs les mettent en demeure de s'expliquer et leur fassent part de notre indignation largement partagée au sein de la population juive francophone en Israel et en France.

popi soudure a dit…

...... @ D 'accord avec vous Meir ! cette pétition est scandaleuse , israel a d 'autres problèmes pour que des coreligionnaires plus ou moins prestigieux se mettent de concert a exercer pressions sur le mental des juifs français et sur le mental des israéliens ! j ' ai même lut sur upjf que P A Taguieff y serait aussi ! je suis sur le c.. VU CERTAINES SIGNATURES ..... CELA rappelle l initiative de geneve ou des juifs peoples et intellos avec des palestiniens voulurent signer une paix parallèle et de nouveaux accords ..... NOUS CONNAISSONS LA SUITE CE FUT UN FIASQUO TOTAL ; gageons que cette pétition subisse le même destin !.............

Anonyme a dit…

Peut-être comprendrez-vous un jour ce que les "Intellectuels " de gauche ont apporté à la France : Le dénigrement systématique, la haine de soi, l'inconséquence et au final la bêtise crasse. Il se trouve que les citoyens d'origine juive représentent une part très importante de l'intelligentsia active en France . L'arroseur arrosé ? Ne serait-ce pas aussi l'abandon de la foi de leurs pères et la recherche d'un substitut dans les droits de l'homme ? Demandez-leur donc quelle est la conception des droits de l'Homme du Hesbollah de NASRALLA ? En clair, ces « intellectuels » nous font chier ! Je souhaite à ISRAEL de ne pas se laisser affaiblir par ces crétins qui sont bien au chaud dans la douillette France et qui attisent tous les incendies avec la férocité et l'enthousiasme du bébé qui a découvert une boite d'allumette. Que Dieu nous protège !

alain.p.sd a dit…

Bravo à vous, Meïr, ainsi que Nina et Emilie, jeunes Juives françaises qui sont encore attachées à leur Judaïsme et à Israël au vrai sens du terme! Je suis sidéré quand je vois tant de Juifs, de gauche la plupart du temps - et des grands noms ici (non, P.A.Taguieff n'y est pas, il est dans la contre-pétition au contraire), qui sous prétexte d'aider Israël et ses dirigeants à y voir clair, font tout pour dénigrer et déligitimer Israël, alors que leurs considérations sont d'abord politiques.
Israël est un grand Peuple, une grande Nation, et restera toujours le Peuple porteur du message Divin. Mais cela semble déranger de plus en plus de Juifs, qui ne veulent pas l'assumer. Il est vrai que ce n'est pas facile, alors n'entravons pas son Gouvernement, quel qu'il soit, qui est confronté à des décisions si difficiles.
Un ami d'Israël, non juif, chrétien évangélique, qui croit à la destinée unique de ce Peuple que j'admire!
Et encore tout mon soutien aux jeunes Juifs/Juives qui osent encore croire à l'avenir de leur Peuple et le défendre, même contre des 'intellectuels de référence'.

haim a dit…

l'importance de l'appelle de JCALL est de faire la diference entre le gouvernement d'israel et l'etat d'israel. Cela n'est pas la meme chose. "HA posel bemumo posel" Mr. Behaioun. Les post syonistes sont ceux qui soutiennent les colonies et anexions des territoires occupees et ainsi creent de facto un etat seule avec une majoritee juive tres ephemere. Il faut casser le mithe du soutien avegle aux gouvernements israeliens. Il va de une grande hypocresie de la part de la droit (dont il est claire vous faites partie d'elle) qui essaye de permettre aux israeliens de l'etrangere de pouvoir voter a la knesset!! et bien MR BehaIOUN en quoi un israelien en dehors d'israel est mieux que un juif de France, amerique Bresil ou Argentine?? Finalement Mr Benhaoun vous outilisez le meme instrument toujours utilisee par la droite israelienne: la peur et la deligitimation de ceux que pensent differement. Mr Benhaoun, que diriez vous des propos de Mr le parlamentaire Rubi Rivlin directeur de la knesset du partie likud lequel a indiquee cette semaine qu il prefere accorder la cytoyanete israelienne aux palestiniens plutot que diviser la terre entre deux etats!! qu'est ce que ce Mr Benhaoun cette position sinon du post-syonisme ?? je suis israelien de pasage en france.
Les post syonistes existent seulement dans la tete des hommes de droit comme Mr Behayoun

Behar J a dit…

Je suis gêné de lire parmi les signataires de Jcall.eu, les noms de MM Barnavi, BHL et A. FinKelkraut: tout le monde peut se tromper mais j'apprécierais qu'ils s'aperçoivent de leur erreur.Juif vivant en France je ne me sens aucunement le droit de conseiller la "bonne" marche à des gouvernants élus démocratiquement.les israëliens paient le prix cher: celui du sang.Israël est un des rares pays où les parents enterrent leurs enfants.les intellectuels sont censés montrer la route, il leur arrive de montrer le mauvais chemin.

Santo (Shem Tov) Cappon a dit…

Mon grand-père Abraham A. Cappon (1852-1931) fut l'un des fondateurs du mouvement sioniste. Tous les revenus liés à la publication de ses oeuvres étaient reversés au fond sioniste naissant.
Sachant très bien que le bonheur des uns ne peux se construire sur le malheur des autres,lui le Juif de Sarajevo insistait à dire que sans concessions territoriales faites aux Arabes, aucune paix stable ne pourrait s'instaurer dans la Terre Promise. S'il pouvait considérer l'actuelle politique israélienne, il se retournerait dans sa tombe !

Méïr Ben-Hayoun a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
xoom a dit…

" Le rêve d'émancipation de tout un peuple s'est mué en la réalité d'un Etat chauvin et cruel ou sévit la discrimination."
(Avraham Burg, ancien président de la Knesset)

Noach a dit…

De la part des intellectuels signataires de Jcall, on se serait attendu à davantage de retenue mais souvenons-nous qu’Arthur Koestler, l’un des grands écrivains antitotalitaires du XXème siècle, a qualifié dans un roman certains intellectuels de call-girls : "On les appelle et ils accourent pour participer à un congrès, signer une pétition…"

Nina a dit…

C'est cela XOOM !
Ce rêve d'émancipation a été hélas bien trop tardivement réalisé.
Il aura fallu que 6 millions des nôtres soient gazés et brûlés devant les yeux des nations frappées de mutisme pour qu'enfin on trouve les dernières forces nécessaires de comprendre que nous serons fatalement amenés à nous défendre SEULS face au reste du monde.

Qu'y-a-t-il de changé aujourd'hui ?

Ne sommes nous pas ENCORE le juif des nations ?

Si les arabes ont voulu à nouveau copier les juifs et usurper le titre de champions du monde des opprimés. C'est LEUR problème !

Voyez vous Monsieur -ou Madame-, il se trouve que les juifs ne veulent plus jouer le rôle de l'éternel tourmenté parce que né juifs.

Ils ont un état, un pays, une population. Certes, ce n'est pas encore l'idéal mais tous les hommes naissent libres et égaux dans la responsabilité qu'ils ont face aux défis que la vie impose.

Or, les arabes ont une nature confinant à l'attentisme et l'attentat.

Bien qu'ils jouissent de vastes pays et de richesses énergétiques immenses, ils n'ont rien d'autre à offrir que la haine et le coran au reste du monde.

Aucune avancée technologique, aucune scientifique, médicale...Ils attendent...Quoi au juste ?

Tout leur projet ne tient qu'à un seul délire paranoïaque : reprendre Jérusalem ! Défier les juifs et enfin, les bouter hors du dar al islam -la terre d'islam-.

Auront-ils grandi en sagesse et démocratie ?

Pas le moins du monde ! Ils auront juste gagné une victoire et cela leur suffira.

Vous voyez cher honteux de l'idéal israélien. Je n'ai qu'à regarder ce que ces juifs ont fait du pays de leurs pères : une agriculture, une culture, une démocratie, un fourmillement de créativité dans tous les domaines, un altruisme envers des pays touchés par le malheur.

Moi, je suis fière !

Mais oui, bien sûr...Il ne colle pas vraiment à ce que j'aimerais dans l'absolu mais...62 ans Monsieur...et c'est déjà magnifique !

Je vous donne un truc afin que de vous soulager de votre peine et de votre honte : abandonner l'état de Juif et devenez ce que l'autre moitié de vous même avez déjà ingéré : un goy à part entière.

Il faut être raccord avec son âme pour continuer à vivre. Vous ne souffrirez pas de fatwa d'apostasie.
N'hésitez pas et proclamez que vous n'êtes plus juif. Ce n'est pas grave.

Quant à moi, c'est humblement mais irrémédiablement voire goulûment, que je suis juive, fière de l'être et en ces moments graves, sioniste comme je ne l'ai encore jamais été.

Jacques a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Lolasellamalaluna a dit…

Puis-je permettre de laisser ici un lien :


http://laveriteentrenous.lejdd.fr/2010/05/04/141-oui-j-ai-donne-ma-voix-a-raison-garder-par-madeleine-bigot-inedit/2#co

beaucoupadire | acronym B.A.D. a dit…

Merci pour ce billet !
Permettez-moi de vous recommander un billet qui va dans le même sens : « J'ai donné ma voix à "Raison garder" par Madeleine Bigot » - http://laveriteentrenous.lejdd.fr/2010/05/04/141-oui-j-ai-donne-ma-voix-a-raison-garder-par-madeleine-bigot-inedit
Meilleures salutations.

Jacques a dit…

Je viens de commencer la lecture de votre dernier livre “Pièces d’identitité ».
J’étais plongé dans vos réflexions, vos analyses, vos récits si prenants.
Et voici que je parcours les nouvelles, depuis Modiin ou j’habite et les battements de mon coeur se sont accélérés en apprenant que vous auriez contresigné cet
« Appel à la raison ».
Je lisais avec émotion « Le génie du Judaïsme » et voici que...
Je ne peux y croire, en souvenir aussi de vos conférences, de vos entretiens autour de Benny Levy qui vous était si proche, à Jérusalem, sa Jérusalem, votre, notre Jérusalem.
Vous qui dénonciez les communistes qui n’avaient « rien vu, rien entendu » de ce qui se passait derrère le Rideau de Fer, vous qui dénoncez l’indifférence des peuples devant l’antisémitisme renaissant, vous qui ameutiez l’opinion publique devant les massacres en Bosnie, que faites-vous dans cette honteuse pression sur Israël ? Les vrais massacres dans cette région du monde sont ceux perpétrés par le Hamas et le Hezbollah, préparés et soutenus o-u-v-e-r-t-e-m-e-n-t par l’Iran et ses acolytes, encensés dans les livres d’histoire de l’Autorité Palestinienne. Etiez-vous à Sderot quand les missiles tombaient su les têtes de nos enfants ?
Par cette signature, vous encouragez le boyccot d’Israël par les syndicats et les universités anglaises, les remontrances quotidiennes à sens unique, le mépris grandissant d’une presse « libre ».
J’attendais de vous plus de clairvoyance, une meilleure connaissance des faits.
Par exemple, savez-vous qui finance Jcall, qui finance les multiples ONG hostiles à Israël ? Meretz, en Israël a recueilli moins de 4% des voix aux dernières élections. Non, votre place n’est pas ici aux côtés de Monsieur Barnavi, de Daniel Cohn-Bendit. Battez-vous POUR Israël, mais ne débattez pas à l’Union Européenne CONTRE le gouvernement d’Israël et la toute grande majorité du peuple. Les débats ici sont sains et... responsables.

Je vous remercie de me rassurer avec tant d’autres, sans doute, sur votre pensée et réflexion.
J’ai rangé votre livre. Je ne voudrais le refermer.

Anonyme a dit…

Je suis non juive. Catholique pour être très exacte. Et pratiquante souvant. Je me suis bien documenté sur la Shoa. Et j'ai un frère ainé qui a passé 5 ans dans un camps en amérique du sud, torturé par des fascistes. Parce que défendant la liberté contre la dictature. Ceci dit simplement pour vous dire qu'il y a quelques goy catholiques, peut-être pas beaucoup, je n'en sais rien, qui ont toujours considéré les hommes des autres confessions comme des frères. Vous vous déchirez entre vous. Et je sais combien vous avez souffer car tout ces milions de juifs disparus je les considére aussi comme une partie de moi meme. ça vous étonne ? Quand on est un être humain normal on considère que la shoa ça nous a aussi touché. Et je pleure chacun de vos enfants, parents, disparus. Quand je dis que je les pleure, je les pleure vraiment. Et j'ai mal dans mon corp et dans mon âme de savoir ce qui leur est arrivé. Et je sais que c'était parce qu'ils étaient juifs et je sais que je ne le suis pas. Mon fils a une grand mère juive et c'est un bonheur d'avoir partagé mon sang avec du sang juif. C'est une image bien sur. Je sais que tous les sangs sont égaux et que nous finiront tous dans la terre. Ce petit message pour vous dire une seule chose. Chacun d'entre nous qui combattra son frère, quel qu'il soit, aidera les fascistes à devenir plus fort. Oui, juifs de tous les pays il faut vous défendre, mais mettez toutes vos forces en commun pour résoudre ce conflit. Il y a surement une solution qui nous crève les yeux. Dans l'éducation des pays arabes. L'éducation. C'est ça la démocratie. La pauvreté et l'analphabétisme conduit à la haine.

Jacques a dit…

Mon dernier commentaire publié:
IL S'AGIT d"UNE LETTRE OUVERTE A BERNARD-HENRI LEVY !

Jacques a dit...
Je viens de commencer la lecture de votre dernier livre “Pièces d’identitité ».
J’étais plongé dans vos réflexions, vos analyses, vos récits si prenants.
Et voici que je parcours les nouvelles, depuis Modiin ou j’habite et les battements de mon coeur se sont accélérés en apprenant que vous auriez contresigné cet
« Appel à la raison ».
Je lisais avec émotion « Le génie du Judaïsme » et voici que...
Je ne peux y croire, en souvenir aussi de vos conférences, de vos entretiens autour de Benny Levy qui vous était si proche, à Jérusalem, sa Jérusalem, votre, notre Jérusalem.
Vous qui dénonciez les communistes qui n’avaient « rien vu, rien entendu » de ce qui se passait derrère le Rideau de Fer, vous qui dénoncez l’indifférence des peuples devant l’antisémitisme renaissant, vous qui ameutiez l’opinion publique devant les massacres en Bosnie, que faites-vous dans cette honteuse pression sur Israël ? Les vrais massacres dans cette région du monde sont ceux perpétrés par le Hamas et le Hezbollah, préparés et soutenus o-u-v-e-r-t-e-m-e-n-t par l’Iran et ses acolytes, encensés dans les livres d’histoire de l’Autorité Palestinienne. Etiez-vous à Sderot quand les missiles tombaient su les têtes de nos enfants ?
Par cette signature, vous encouragez le boyccot d’Israël par les syndicats et les universités anglaises, les remontrances quotidiennes à sens unique, le mépris grandissant d’une presse « libre ».
J’attendais de vous plus de clairvoyance, une meilleure connaissance des faits.
Par exemple, savez-vous qui finance Jcall, qui finance les multiples ONG hostiles à Israël ? Meretz, en Israël a recueilli moins de 4% des voix aux dernières élections. Non, votre place n’est pas ici aux côtés de Monsieur Barnavi, de Daniel Cohn-Bendit. Battez-vous POUR Israël, mais ne débattez pas à l’Union Européenne CONTRE le gouvernement d’Israël et la toute grande majorité du peuple. Les débats ici sont sains et... responsables.

Je vous remercie de me rassurer avec tant d’autres, sans doute, sur votre pensée et réflexion.
J’ai rangé votre livre. Je ne voudrais le refermer.

p a dit…

un proverbe dit les chiens aboient la caravane passe messieurs les signataires vous vous etes discredtes a jamais tandis qu israel en a vu d autre a quoi tient notre bonne sante morale a notre certitude que nous sommes dans notre bon droit l eternite d israel est verite elle se passe de votre approbation et de vos conseils utilisez votre energie a survivre en milieu hostile ca suffira

Linda a dit…

J'ai lu votre lettre ouverte avec un vive interêt. La question de la politique d'Israel est souvent épineuse pour les juifs du diaspora - justement pour les raisons cités dans votre lettre. Nous ne pouvons pas connaître votre quotidien ni vos raisons d'agir. C'est peut-etre pour cela qu'un juif du diaspora - c'est vrai en tout cas pour moi - garde la silence. L'idée est simple: on ne connais pas vos expèriences, donc si les choix ne semblent pas les meilleurs pour nous, vous devez avoir vos raisons.

Ce qui me dérange un peu dans votre lettre, pourtant, est le fait que vous demandez à la fois que les juifs du diaspora ne mêle pas dans les affaires d'Israel et qu'on vous soutien. C'est contradictoire. On ne peut pas avoir le soutien sans la critique (et la silence, en fait, si on y pense, et une forme de soutien tacit). C'est étrange, mais une telle attitude peut mêner quelqu'un a faire une volte-face et soutenir la letter de JCall...

Méïr Ben-Hayoun a dit…

Linda

Débattre entre nous ne contredit abosolument pas le fait que vous souteniez Israel. Il est même recommandé d'avoir de tels échanges, d'écouter vos éventuelles critiques et que vous écoutiez également nos critiques sur vos critiques et ainsi de suite. Que vous sachiez également en quoi être inséré dans la réalité d'Israel, ça peut amener à des prises de position diamétralement opposées à celle que nous avions lorsque nous étions des Juifs d'Exil. Personnellement, je n'ai pas les mêmes conception que j'avais avant mon Alyah. Et d'autre part, cela doit se faire avec cordialité avec respect pour le citoyen israélien qui assume dans l'immédiat ses prises de position, donc une certaine retenue de la part de gens qui n'assument pas les implications de ce qu'ils recommandent serait de bon alloi. Si vous dites: "vous les Israéliens devriez agir ainsi". L'Israélien qui ne partage pas votre recommandation vous rétorquera: "mais c'est avec votre sang que vous allez payer les conséquences si ça foire?". Alors comprenez Linda que la critique de l'extérieur doit être émise avec une certaine réserve de personnes qui ne sont pas impliquées directement.

Mais là n'est l'objet de cette lettre aux signataires de Jcall. Nous ne leur opposons pas un refus d'entendre ce qu'ils auraient à dire. Ca fait des années que BHL et Fink exposent à Jérusalem et ailleurs leurs conceptions sur la situation et soutien à l'initiative de Genève et le public dont moi-même, nous ne les avons pas chahutés pour autant. Nous les avons très poliment écouté, et je parle des périodes du début des années 2000 où nous avons réchappé à des attentats à Jérusalem.
Quand avec Jcall, ils se sont permis, non pas d'émettre une critique, mais de faire un appel aux pressions inetnationales sur Israel et d'annuler notre suffrage, là nous refusons totalement de les écouter et de leur donner la parole chez nous. Nous avons perçu cela, non plus comme une controverse ou désaccord cordial comme par le passé, mais comme une ingérence grossière et trahison au sens plein du terme. Si tu ne parviens pas à me convaincre du bien fondé de ce dont tu prônes, tu fais appel aux étrangers afin qu'ils me forcent à le faire? Ca, c'est inacceptable. C'est d'ailleurs pour cela que lors du colloque de l'Ambassade de France à Tel-Aviv lundi 31 mai, nous avons apostrophé BHL et lui avons dit, "c'est avec le sang des autres que tu refais la politique chez nous et que tu veux nous forcé la main?" Et je suis étonné que vous n'ayez pas saisi cela. Jcall n'est pas un opinion alternative, c'est une avatar hideux de mépris envers les frères et soeurs juifs ainsi que la capacité de ces derniers à décider pour eux-mêmes.

Cordialement

Lola se llama la luna a dit…

En réponse à Linda.

Je pense qu'il y a deux choses bien distinctes et qui ne doivent absolument pas être mélanger.

D' un côté il y a la politique menée par Israël, c'est à dire par ses dirigeants, démocratiquement élus par tous les Israéliens. C'est une affaire ponctuelle et sujette à beaucoup de variations, un jour de gauche, le lendemain de droite, une sorte d'alternance comme dans tout régime démocratique, français, allemand, anglais, américain, japonais ou israélien. Nous sommes plus ou moins en accord avec ces régimes, selon nos idées propres, parfois nous sommes déçus, parfois nous approuvons, mais cela ne fait pas du Japon, du Royaume Uni, de l'Espagne... des pays à juger et à rejeter. Ce serait alors faire porter de possibles erreurs commises par les uns ou les autres à un pays tout entier.

Dans des circonstances normales, il est bien de dire qu'on est ou non d'accord avec un tel ou un tel - par exemple je n'ai aucune sympathie pour Oblabla, et je ne me prive pas pour le dire - mais la grosse différence est que les Étas Unis ne sont pas une nation en danger, nI même une nation en guerre (non, je n'oublie ni l'Irak ni l'Afghanistan). Personne à ce jour ne met en cause la légitimité des États Unis, personne ne menace de les rayer de la carte.

Il n'en va pas de même pour Israël , tout le monde, Juif ou pas, sait cela. Donner mon avis, même si ce ne sont pas mes affaires sur le président des États Unis ne va pas affaiblir ce grand pays.

Ce n'est pas pareille pour Israël. Indépendamment du fait que c'est du ressort des Israéliens et d'eux seuls de décider qui ils veulent pour les gouverner, clamer son désaccord est immédiatement exploité par ceux qui veulent rejeter Israël à la mer. Finkielkraut l'a très bien formulé en
disant qu'il refusait que sa malheureuse signature au bas de Jcall serve de caution aux antisionistes de tous bords - évidemment, il aurait pu réfléchir plus tôt aux conséquences que ne manquerait pas d'avoir une telle signature.

En résumé, il ne faut pas s'occuper de la direction prise par la politique israélienne encore une fois ponctuelle et conjoncturelle, mais penser uniquement à Israël, au pays
d'Israël en tant qu'entité légalement reconnue. C'est en cela que le soutien sans condition de la diaspora et des amis d'Israël est indispensable. Il ne s'agit pas d'une quelconque caution donnée à un parti, mais de la lutte pour la pérennité d'un état de droit, sans en faire l'esclave du présent.

Lola se llama la luna a dit…

J'ai l'impression que blogger est fâché avec moi ! J'ignore si mon précédent message est passé ou non - et il est bourré de fautes ! Veuillez m'en excuser.

Jcall n'est rien d'autre qu'une ingérence qui ne veut pas dire son nom. Que certains qui se disent Juifs ou amis d'Israël aient pu le signer me semble une totale aberration.

Lola se llama la luna a dit…

Je mets ici le message adressé à Linda.


En réponse à Linda. 

Je pense qu'il y a deux choses bien distinctes et qui ne doivent absolument pas être mélangées. 

D' un côté il y a la politique menée par Israël, c'est à dire par ses dirigeants, démocratiquement élus par tous les Israéliens. C'est une affaire ponctuelle et sujette à beaucoup de variations, un jour de gauche, le lendemain de droite, une sorte d'alternance comme dans tout régime démocratique, français, allemand, anglais, américain, japonais ou israélien. Nous sommes plus ou moins en accord avec ces régimes, selon nos idées propres, parfois nous sommes déçus, parfois nous approuvons, mais cela ne fait pas du Japon, du Royaume Uni, de l'Espagne... des pays à juger et à rejeter. Ce serait alors faire porter de possibles erreurs commises par les uns ou les autres à un pays tout entier. 

Dans des circonstances normales, il est bien de dire qu'on est ou non d'accord avec un tel ou un tel - par exemple je n'ai aucune sympathie pour Oblabla, et je ne me prive pas pour le dire - mais la grosse différence est que les Étas Unis ne sont pas une nation en danger, nI même une nation en guerre (non, je n'oublie ni l'Irak ni l'Afghanistan). Personne à ce jour ne met en cause la légitimité des États Unis, personne ne menace de les rayer de la carte. 

Il n'en va pas de même pour Israël , tout le monde, Juif ou pas, sait cela. Donner mon avis, même si ce ne sont pas mes affaires sur le président des États Unis ne va pas affaiblir ce grand pays. 

Ce n'est pas pareil pour Israël. Indépendamment du fait que c'est du ressort des Israéliens et d'eux seuls de décider qui ils veulent pour les gouverner, clamer son désaccord est immédiatement exploité par ceux qui veulent rejeter Israël à la mer. Finkielkraut l'a très bien formulé en disant qu'il refusait que sa malheureuse signature au bas de Jcall serve de caution aux antisionistes de tous bords - évidemment, il aurait pu réfléchir plus tôt aux conséquences que ne manquerait pas d'avoir une telle signature. 

En résumé, il ne faut pas s'occuper de la direction prise par la politique israélienne encore une fois ponctuelle et conjoncturelle, mais penser uniquement à Israël, au pays d'Israël en tant qu'entité légalement reconnue. C'est en cela que le soutien sans condition de la diaspora et des amis d'Israël est indispensable. Il ne s'agit pas d'une quelconque caution donnée  à un parti, mais de la lutte pour la pérennité d'un état de droit, sans en faire l'esclave du présent.

Anonyme a dit…

J-Street, J-Call, cinquieme colonne.

J-Street cherche a contrer l'influence du « American Israel public affairs commitee » (AIPAC), qui defend inconditionnellement l’etat d’Israel.

Mais que veut dire defendre inconditionnellement l’etat d’Israel ?

Cela veut dire defendre cet etat, quelque soit son gouvernement, coalition du Likoud ou coalition du Maahah, en faisant pression sur le gouvernement americain pour qu’il aille dans le sens de la politique israelienne, independamment de la coalition au pouvoir en Israel et democratiquement elue.

Lorsque les differents gouvernements israeliens abandonnent les territoires du Sinai, de Gaza, ou de Judee et Samarie,

lorsque les differents gouvernements israeliens signent des accords de paix avec l’Egypte, avec la Jordanie,

lorsque les differents gouvernements israeliens signent les accords de Camp David, d’Oslo, de Sharem el Sheich,

lorsque les differents gouvernements israeliens menent des discussions informelles avec la Syrie…

Est ce que les organisations pro-israelienne comme l’AIPAC, protestent et cherchent a contrecarrer les efforts de paix des differents gouvernements israeliens, en alertant la presse, en organisant des colloques ou en faisant pression sur le Congre ?????

NON !!!

Les organisations pro-israeliennes respectent les decisions des differents gouvernements israeliens qu’ils soient de droite ou de gauche, et ceci sans s’immiscer dans la politique interieure israelienne.

Leur role consistent a faire accepter et reconnaitre le droit a Israel de decider par elle-meme de son avenir et de sa securite.

J-Street, J-Call, s’opposent a la politique des differents gouvernements israeliens democratiquement elus lorsque cette politique ne correspond pas a leur vision du monde.

J-Street, J-Call vont a l’encontre de la volonte souveraine du peuple israelien et par leur travail de sape agissent comme une cinquieme colonne.

Mesdames et messieurs de J-Street, J-Call, si la politique du gouvernement israelien actuel ne vous sied pas, rien ne vous empeche de faire votre Alya et de participer aux prochaines elections, c’est la seule chose que vous avez le droit de faire.

Defendre inconditionnellement l’etat d’Israel, pour une organisation Juive, c’est respecter le choix democratique des citoyens d’Israel.

Uzi Cesla

Anonyme a dit…

A tous les Juifs honteux qui ont peur pour leur petit confort en Galut, et qui sont prets a sacrifier Israel pour que leurs voisins les regardent avec un semblant d'indulgence jusqu'a ce que ces memes voisins les mettent dans les trains pour les camps d'extermination, a ces Juifs honteux et laches, je dis ASSEZ, vous n'avez pas le droit de vous ingerer dans la politique de notre pays, Israel possede un gouvernement democratiquement elu qui represente l'opinion du peuple israelien, Votre seul droit est celui de nous soutenir ou de vous taire, mais certainement pas celui de faire le jeux de nos ennemis.

A quand une delegation de ces Juifs honteux pour se rendre chez le fou sanguignaire iranien amediidjane comme le font les illumines de netuhe karta qui le soutiennent dans sa volonte d'eradication de l'etat d'Israel.
Uzi Cesla

vincent a dit…

Bon je suis un goy et ne voudrais pas m'immiscer dans un débat qui ne me concernerait pas.
Israel n'est pas seul. La reconnaissance de sa légalité d'état doit s'amplifier dans l'ensemble des nations du monde. Il n'y a pas d'autre voie. Mais comment sortir d'une guerre ? L'ennemi est celui qui veut votre destruction et Israel est en permanence sous cette menace. Le temps n'est pas le même à Tel Aviv ou à Paris.
Alors qu'est-ce qu'on peut dire ? Démerdez-vous ? Cela n'est pas possible. Alors on dit que l'on aimerait entendre des politiques gouvernementales israéliennes qui prendraient l'avis des autres peuples, non ennemis.

Marcoroz a dit…

Méïr, bravo pour cette lettre très pertinente. Amitiés.