mardi 19 janvier 2010

Si ce que tu fais est juste, ce sera aussi intelligent


Si ce que tu fais est juste, ce sera aussi intelligent

Par Yossi Dayan

Article paru dans Aroutz 7Traduit de l'hébreu par Méir Ben-Hayoun

Yossi Dayan, alors réserviste, a été condamné à 45 jours d'emprisonnement pour avoir refusé d'exécuter l'ordre de destruction des maisons de Yamit lors de l'évacuation du Sinaï en 1982. Ensuite, il a été grièvement blessé par une mine lors de la Première guerre du Liban. Son fils Hananel, militaire primé pour son excellence, s'est rendu célèbre pour avoir refusé de serrer la main du Chef d'Etat major Dan Haloutz, le commandant de l'expulsion de Goush Katif. Ce fut lors de la cérémonie de Yom Haatsmaout en mai 2006 à la résidence du Président de l'Etat d'Israel. Hananel Dayan s'était contenté de présenter le salut militaire de rigueur au Chef d'Etat major.

La réaction israélienne à l'attitude turque a été juste et également intelligente. L'honneur national est un élément primordial dans nos relations avec le Musulman
Recep Tayyip Erdogan (Premier Ministre Turc).

Certes, il est bien difficile de discuter avec des gens qui ne réfléchissent pas comme nous. Mais il est combien plus difficile de discuter avec des gens qui ne réfléchissent pas du tout. Parmi ces derniers, les plus indécrottables sont ceux qui répètent des slogans creux entendus au marché aux puces sans qu'ils n'y aient rien compris.

"Ne sois pas toujours dans le vrai– sois intelligent, sois malin" est le slogan que je hais le plus lors d'une polémique. Que dois-je faire pour cesser d'être dans le vrai? Inventer un argument à l'encontre de la vérité, des valeurs ou de la logique? Ou bien en tournant le dos à la réalité factuelle? Est-ce qu'une telle conduite fera de moi vraiment quelqu'un de plus malin? Alors si on considère que quelqu'un s'éloigne de ce qui est juste, cela signifie-t-il qu'il se rapproche plus de l'intelligence? Ou peut-être, est-ce tout le contraire?!

L'hypothèse de ceux qui agitent devant nous ce révoltant slogan que personne ne rejette, est qu'il est impossible de conjuguer ces deux caractéristiques, à savoir qu'un homme puisse être dans le vrai et que ce soit intelligent.

Mais que faire? Non seulement il n'y a pas contradiction, mais l'une de ces deux caractéristiques ne va pas sans l'autre, si bien que la personne qui est dans le vrai est celle qui est intelligente! Et de facto, si on n'est pas dans le vrai, on n'en sort pas grand malin non plus.

Prenons par exemple l'affaire du blâme à l'ambassadeur turc en Israel lorsque le ministre adjoint des Affaires étrangères l'a convoqué et l'a fait s'assoir plus bas que lui. Lieberman avait assigné à son adjoint de réprimander vertement le représentant officiel d'un Etat dont le Premier Ministre déblatère contre Israel à tout moment. Cette réaction israélienne a été juste et a été également intelligente. L'honneur national est un élément essentiel dans nos relations avec le Musulman
Recep Tayyip Erdogan.

Les Turcs comprennent cela très bien, et pour preuve, le ton est vite monté et ils ont exigé des excuses de la part d'Israel.

C'est alors que des experts nommés par eux-mêmes se sont mis à émettre des remarques et à faire des recommandations au Ministre des Affaires étrangères. Ils lui ont dit: "Ne soyez pas trop dans le vrai bien que les Turcs méritent effectivement cette réaction. Soyez malin et jetez-leur un os afin qu'ils renoncent à rapatrier à Ankara leur ambassadeur qui se sent vexé."

Netanyahou a donné pour instruction de céder à l'exigence turque, en présentant des excuses aux Turcs. Consécutivement, l'Etat d'Israel s'est fait passé pour une entité qui n'est ni dans le vrai et ni bien perspicace. Le manque de clairvoyance en obtempérant à cette exigence nous coûtera cher, pas seulement dans nos relations bilatérales avec la Turquie. Il est impossible d'être intelligent au détriment de ce qui est juste.

Dorénavant affirmons: sois dans le vrai – sois intelligent!





4 commentaires:

Anonyme a dit…

Quelle que soit l'attitude de la Turquie concernant Israel et les Juifs en general, lorsque l'on reçois un Ambassadeur, on le reçois avec honneur, c'est une question de respect et de savoir vivre !

Laurence a dit…

«La justice de l'intelligence est la sagesse. Le sage n'est pas celui qui sait beaucoup de choses, mais celui qui voit leur juste mesure.»(Platon)

La "juste mesure" devient, dans notre monde, un concept tronqué, extorqué.
Certains gestes sont puissants car ils sont justes, hélas Bibi a faibli.

Amitiés sincères,
Laurence

lalain a dit…

est ce qu'il est permis d'humilier les personnes indélicates ? de ne pas respecter les règles de la bienséance ? ou ne peut on pas exprimer son désaccord dans le cadre des dites règles. Je retiens pour preuve que le ministre Ayalon a du exprimer ses excuses. Ce n'était donc ni intelligent, ni juste; simplement un manque de savoir vivre.

yabok a dit…

Hakham ou hakham ? Disons que la réaction israélienne est intelligente et juste, tandis que celle du gouvernement turc est maline, bien loin d'être fondée sur le tsédek, au contraire. Mais la malice conduit l'autre partie à subir les dangereux effets d'un retournement assez pervers de la situation. C'est le "bras armé" du mensonge et malheureusement il a fait ses preuves :
'si ce que tu fais n'est pas juste, mais que tu es malin...'

Merci beaucoup pour cet article.